Boite à outils

Participe présent (sujet du)

 

Comment peut-on corriger l’erreur de syntaxe que font plusieurs personnes dans la salutation de leurs lettres?

Espérant recevoir une réponse bientôt, veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

[non datée]

Réponse

Correction proposée : Espérant recevoir une réponse bientôt, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

À retenir

Le participe présent, surtout lorsqu’il est en début de phrase, doit avoir le même sujet que celui du verbe principal de la phrase.

La première phrase (*Espérant recevoir une réponse bientôt, veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.) n’est pas correcte, car le participe présent espérant et le verbe veuillez n’ont pas le même sujet. Le sujet du verbe espérant est je (c’est-à-dire l’expéditeur ou l’expéditrice de la lettre). Il devrait être aussi le sujet du verbe principal veuillez; or, le sujet du verbe veuillez est vous (c’est-à-dire le ou la destinataire de la lettre).

La même règle s’applique pour le gérondif, qui est formé de la préposition en suivie du participe présent.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma lettre, je vous prie de recevoir, Madame, mes salutations distinguées.

Source

GUILLOTON, Noëlle et Hélène CAJOLET-LAGANIÈRE (2000). Le français au bureau, 5e éd., Montréal, Publications Québec, 503 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.