Boite à outils

Etc.

 

Vous écrivez sûrement très souvent l’abréviation etc. Connaissez-vous bien les principales règles qui régissent son emploi? Savez-vous précisément à partir de quels mots elle est formée?

[non datée]

Réponse

Etc. est l’abréviation de la locution et cætera ou et cetera, empruntée au latin médiéval. Cette locution signifie « et les autres choses ».

À retenir

Pour clore une énumération incomplète

On emploie cette abréviation après une énumération d’au moins deux éléments.

Un point, c’est tout

Cette abréviation ne doit jamais être suivie de points de suspension. Elle est toujours suivie d’un point et précédée d’une virgule.

J’ai visité de grandes villes : Paris, Londres, Rome, etc.

De plus, l’abréviation etc. doit être suivie d’une virgule si elle ne termine pas la phrase.

Les margaux, les pauillacs, les pomerols, etc., sont des vins de la région de Bordeaux.

Si l’abréviation termine la phrase, on n’ajoute évidemment pas un autre point!

Sources

Dictionnaire historique de la langue française t. 1 (1992). Sous la dir. d'Alain Rey, Paris, Le Robert, 2 vol.

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d'Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.