Boite à outils

Participe passé (verbes impersonnels)

 

Choisissez la bonne orthographe pour les participes passés entre crochets du texte suivant.

En avril, les vents violents qu’il y a [eu, eus] ont arraché la toiture de la maison. En juillet, la chaleur torride qu’il a [fait, faite] pendant deux semaines a tué ma pelouse. La semaine dernière, les pluies torrentielles qu’il y a [eu, eues] ont inondé mon sous-sol. Les efforts et le temps qu’il a [fallu, fallus] pour éponger ce dégât d’eau sont incommensurables.

[non datée]

Réponse

En avril, les vents violents qu’il y a eu ont arraché la toiture de la maison. En juillet, la chaleur torride qu’il a fait pendant deux semaines a tué ma pelouse. La semaine dernière, les pluies torrentielles qu’il y a eu ont inondé mon sous-sol. Les efforts et le temps qu’il a fallu pour éponger ce dégât d’eau sont incommensurables.

À retenir

Les participes passés de ce texte sont tous des participes passés de verbes impersonnels (dont le sujet est le pronom neutre il).

Tous les participes passés des verbes impersonnels sont invariables.

La détermination qu’il lui a fallu pour lui dire toute la vérité est incroyable.

La neige qu’il y a eu a causé des retards sur les routes.

Sources

GIRODET, Jean (1997). Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, Paris, Larousse-Bordas, coll. « Les référents », 896 p.

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.