Capsules linguistiques

Interrogation directe / indirecte

 

Quelle est la meilleure façon de transformer l’interrogation directe suivante en interrogation indirecte?

Interrogation directe
« Qu’est-ce que je ferai ce soir? » se demande Pierre.

Choix d’interrogations indirectes
A. Pierre se demande qu’est-ce qu’il fera ce soir.
B. Pierre se demande ce qu’il fera ce soir.

[non datée]

 

Réponse

B. Pierre se demande ce qu’il fera ce soir.

À retenir

Choix de la locution

Les locutions qu’est-ce que, qu’est-ce qui sont utilisées dans l’interrogation directe, mais, dans l’interrogation indirecte, il faut remplacer ces locutions par ce que, ce qui.

Voici quelques exemples de transformations de l’interrogation directe en interrogation indirecte.

Mon frère me demande : « Qu’est-ce que tu as lu dernièrement? »
Mon frère me demande ce que j’ai lu dernièrement.

« Qu’est-ce qui vous pousse à étudier? » me demande le professeur.
Le professeur me demande ce qui me pousse à étudier.

Ponctuation

L’interrogation directe est toujours suivie d’un point d’interrogation et, selon le contexte, elle peut être encadrée par des guillemets.

L’interrogation indirecte n’est jamais suivie d’un point d’interrogation.

Il me demande : « Que fais-tu dans la vie? »
Il me demande ce que je fais dans la vie.

Source

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

Index des capsules

 

 

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.