Capsules linguistiques

Concordance des temps (discours indirect)

 

Quelle erreur a été commise lors de la transformation en discours indirect de la première phrase, qui est en discours direct?

Discours direct
Il m’a dit : « Je veux ce travail. »

Discours indirect
Il m’a dit qu’il veut ce travail.

[non datée]

 

Réponse

Dans la deuxième phrase (discours indirect), le verbe vouloir n’est pas conjugué au bon temps. La phrase aurait dû s’écrire ainsi :

Il m’a dit qu’il voulait ce travail.

À retenir

La concordance des temps impose les règles suivantes.

1. Quand on passe du discours direct au discours indirect, si le verbe principal (celui qui introduit les paroles rapportées) est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement dans le temps du verbe subordonné.

 

Discours direct Discours indirect
Il dit : « Je fume. » Il dit qu’il fume.
Tu diras : « J’ai tort. » Tu diras que tu as tort.

 

Dans ces exemples, il dit et tu diras, les verbes principaux, sont respectivement au présent et au futur, donc le temps des verbes fumer et avoir ne change pas.

2. Quand le verbe principal est au passé, le verbe subordonné se met à l’imparfait, s’il était au présent de l’indicatif, dans le discours direct.

 

Discours direct Discours indirect
Il a dit : « Je fume. » Il a dit qu’il fumait.
Tu as dit : « J’ai tort. » Tu as dit que tu avais tort.

 

Dans ces exemples, il a dit et tu as dit, les verbes principaux, sont au passé, donc les verbes fumer et avoir, qui sont au présent dans le discours direct, se mettent à l’imparfait dans le discours indirect.

3. Quand le verbe principal est au passé, le verbe subordonné se met au plus-que-parfait, s’il était au passé composé, dans le discours direct.

 

Discours direct Discours indirect
Il a dit : « J’ai fumé. » Il a dit qu’il avait fumé.
Tu as dit : « J’ai eu tort. » Tu as dit que tu avais eu tort.

 

Dans ces exemples, il a dit et tu as dit, les verbes principaux, sont au passé, donc les verbes fumer et avoir, qui sont au passé composé dans le discours direct, se mettent au plus-que-parfait dans le discours indirect.

4. Quand le verbe principal est au passé, le verbe subordonné se met au conditionnel, s’il était au futur, dans le discours direct.

 

Discours direct Discours indirect
Il a dit : « Je fumerai. » Il a dit qu’il fumerait.
Tu as dit : « J’aurai tort. » Tu as dit que tu aurais tort.

 

Dans ces exemples, il a dit et tu as dit, les verbes principaux, sont au passé, donc les verbes fumer et avoir, qui sont au futur dans le discours direct, se mettent au conditionnel dans le discours indirect.

Sources

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Index des capsules

 

 

© Centre de communication ťcrite. Communiquez avec nous.