Boite à outils

Verbe (impératif)

 

Parmi les suggestions entre crochets, choisissez la bonne orthographe de quelques-uns des verbes du texte suivant.

– [Aime tu, Aime-tu, Aimes-tu] les histoires qui finissent bien? Connais-tu la dernière?
– Non, mais je crois que je vais bientôt l’entendre! [Va-y ,Vas-y, Va-z-y], [raconte, racontes]!
– Elle lui a dit : « Oui! »
– Quoi! Les détails, je veux les détails! [Raconte-les-moi, Raconte-moi-les, Racontes-les-moi]!
– Il a commencé par lui dire : « [Ouvre, Ouvres] ton cœur et [cesse, cesses] de t’en faire! » Il a ensuite ajouté : « Ne [répond, réponds] pas tout de suite! [Réfléchi, Réfléchie, Réfléchis] quelques minutes avant d’ouvrir la bouche! »
Et elle a finalement dit :« Oui! »

Réponse

Le texte devrait s’écrire ainsi :

Aimes-tu les histoires qui finissent bien? Connais-tu la dernière?
Non, mais je crois que je vais bientôt l’entendre! Vas-y, raconte!
Elle lui a dit : « Oui! »
Quoi! Les détails, je veux les détails! Raconte-les-moi!
Il a commencé par lui dire : « Ouvre ton cœur et cesse de t’en faire! » Il a ensuite ajouté : « Ne réponds pas tout de suite! Réfléchis quelques minutes avant d’ouvrir la bouche! »
Et elle a finalement dit : « Oui! »

À retenir

Verbes du 1er groupe

Au présent de l’impératif, contrairement au présent de l’indicatif, les verbes du 1er groupe (verbes en -er) ne prennent pas de s à la 2e personne du singulier.

Cesse de t’en faire!

Écoute mes conseils!

Mange ta soupe!

Raconte!

 

Note :

La première phrase du texte n’est pas à l’impératif. En effet, dans « Aimes-tu les histoires qui finissent bien? », le verbe aimer est conjugué au présent de l’indicatif à la forme interrogative et se termine donc par un s.

Verbes des 2e et 3e groupes

En règle générale, les verbes des 2e et 3e groupes prennent un s à la 2e personne du singulier de l’impératif.

Ne réponds pas!

Réfléchis quelques minutes!

Dors maintenant!

 

Exceptions

Font exception à cette dernière règle les verbes suivants : cueillir, accueillir, recueillir, couvrir, ouvrir, savoir, souffrir, avoir, assaillir, défaillir, offrir, vouloir, tressaillir et aller. Ces verbes ne prennent pas de s à la 2e personne du singulier de l’impératif.

Ouvre ton cœur!

Aie la décence de lui dire!

Va et sois heureuse!

Emploi du trait d’union

Quand le verbe à l’impératif est accompagné d’un pronom complément direct ou indirect, on joint ce dernier au verbe par un trait d’union.

Regarde-nous!

Parle-lui!

Secoue-toi!

Quand le verbe à l’impératif est accompagné de deux pronoms compléments (un direct et un indirect), le pronom complément direct (CD) se place avant le pronom complément indirect (CI). On joint le verbe et le pronom complément direct à l’aide d’un trait d’union et on joint également les deux pronoms compléments à l’aide d’un trait d’union.

Raconte-les-moi (verbe + pronom CD + pronom CI).

Donne-le-nous (verbe + pronom CD + pronom CI).

Dites-le-moi (verbe + pronom CD + pronom CI).

Euphonie

À la 2e personne du singulier de l’impératif présent, pour des raisons d’euphonie (harmonie des sons), on ajoute un s aux verbes qui n’en ont pas déjà un devant les pronoms en et y si ces derniers ne sont pas suivis d’un verbe à l’infinitif. On ajoute alors un trait d’union entre le verbe et le pronom y ou en.

Vas-y, raconte! (non suivi d’un verbe à l’infinitif).

Discutes-en avec tes voisins (non suivi d’un verbe à l’infinitif).

Tu l’aimes ce pays! Alors, va y faire fortune! (suivi d’un verbe à l’infinitif : pas de s euphonique et pas de trait d’union).

Sources

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

GIRODET, Jean (1997). Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, Paris, Larousse-Bordas, coll. « Les référents », 896 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.