Boite à outils

Emploi de la préposition à

 

L’emploi de la préposition à pour indiquer l’appartenance est correct dans une seule des phrases suivantes. De quelle phrase s’agit-il?

A. Ce terrain appartient à un voisin.
B. Je te présente la sœur à mon ami.
C. Elle a perdu le collier à Maude.
D. C’est la fête à mon mari.

[non datée]

Réponse

L’emploi de la préposition à est correct dans la phrase A. On aurait dû écrire les autres phrases ainsi :

B. Je te présente la sœur de mon ami.
C. Elle a perdu le collier de Maude.
D. C’est la fête de mon mari.

À retenir

La préposition à peut marquer l’appartenance après les verbes être et appartenir.

La maison est à Jean, mais les meubles sont à sa fille.
Ces biens appartenaient à ma mère.

La préposition à peut marquer l’appartenance devant un pronom personnel, parfois pour renforcer un possessif qui précède.

Elle a une façon bien à elle de chanter.
Il m’a fait part de son opinion, à lui.

En langage populaire ou familier, on utilise souvent la préposition à pour marquer l’appartenance.

Toutefois, cet emploi est considéré comme un archaïsme (vieux).

L’emploi de la préposition à pour indiquer l’appartenance subsiste dans certaines locutions anciennes ou familières telles que la bête à bon Dieu, la barbe à papa, un fils à papa, etc.

Source

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.