Boite à outils

Dépend / dépends / dépens

 

Choisissez l’orthographe qui convient.

James se retrouve sans ressources, mais il refuse de vivre [au dépend de, aux dépends de, aux dépens de] ses amis.

3 novembre 2003

Réponse

James se retrouve sans ressources, mais il refuse de vivre aux dépens de ses amis.

À retenir

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le nom dépens appartient à la famille du verbe dépenser (du latin dispendere qui a le sens de « partager »), et non à celle du verbe dépendre (du latin dependere qui a le sens de « se rattacher à »). C’est pourquoi il n’y a pas de d à la fin du nom dépens.

Le nom dépens ne s’emploie qu’au pluriel et il a le sens de « frais ». On l’utilise dans la langue juridique et dans l’expression aux dépens de qui signifie « aux frais de » ou, au figuré, « au détriment de quelque chose ».

Le client de cet avocat a été condamné aux dépens.

À cette époque, elle vivait aux dépens de sa famille.

Je veux bien que tu t’amuses, mais pas à mes dépens.

Sources

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.