Boite à outils

Diable (locutions)

 

Pouvez-vous compléter les locutions suivantes, qui contiennent toutes le nom diable?

  1. S’agiter comme un diable...
  2. Tirer le diable...
  3. Se faire... du diable.
  4. Aller ou habiter au diable...
  5. Avoir le diable au...

10 novembre 2003

Réponse

  1. S’agiter comme un diable dans un bénitier.
  2. Tirer le diable par la queue.
  3. Se faire l’avocat du diable.
  4. Aller ou habiter au diable vauvert (ou vert).
  5. Avoir le diable au corps.

À retenir

S’agiter comme un diable dans un bénitier signifie « se démener avec une grande énergie pour se sortir d’une mauvaise situation ». On sait que, selon les catholiques, l’eau bénite a la propriété de faire fuir Satan. Au Québec, on utilise également l’expression s’agiter comme un diable dans l’eau bénite.

Tirer le diable par la queue veut dire « avoir beaucoup de difficulté à se procurer de quoi subsister ». Cette locution rappelle qu’une personne pauvre est parfois prête à implorer le diable pour arriver à joindre les deux bouts.

Se faire l’avocat du diable signifie « défendre une cause qui est peu défendable, expliquer les arguments de personnes qui sont perçues comme étant du "mauvais côté" ».

Aller ou habiter au diable vauvert ou vert veut dire « aller ou habiter extrêmement loin ». Cette locution fait allusion au château de Vauvert qui était éloigné de Paris et qu’on croyait hanté.

Avoir le diable au corps signifie « être agité, avoir beaucoup d’énergie ».

Sources

Dictionnaire québécois d'aujourd’hui. Langue française, histoire, géographie, culture générale (1992). Sous la dir. de Jean-Claude Boulanger et sous la superv. d'Alain Rey, Saint-Laurent (Québec), Dicorobert, p.xxxv-1269-343-lxii.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d'Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.