Boite à outils

Ai / aie

 

Corrigez la phrase suivante.

Il se peut que j’ai trop insisté auprès de cette personne; ce n’est pas surprenant qu’elle ait manifesté de l’impatience à mon égard.

24 novembre 2003

Réponse

La phrase devrait s’écrire ainsi :

Il se peut que j’aie trop insisté auprès de cette personne; ce n’est pas surprenant qu’elle ait manifesté de l’impatience à mon égard.

À retenir

Indicatif ou subjonctif?

L’auxiliaire avoir s’écrit aie à la première personne du singulier du subjonctif passé alors qu’il s’écrit ai au passé composé de l’indicatif.

Pour savoir si l’on doit écrire aie ou ai, on peut se demander si, à la première personne du pluriel, on écrirait ayons (subjonctif) ou avons (indicatif).

Subjonctif Indicatif

On attendait que j’aie fermé la porte.

Dans cette phrase, on utilise le subjonctif, car on dirait :

On attendait que nous ayons fermé(subjonctif) la porte

et non : *On attendait que nous avons fermé la porte.

Le scénario que j’ai lu était des plus intéressants.

Dans cette phrase, on utilise l’indicatif, car on dirait :

Le scénario que nous avons lu (indicatif) était des plus intéressants

et non : *Le scénario que nous ayons lu était des plus intéressants.

Contextes d’emploi du subjonctif

Il est aussi utile de se rappeler qu’on emploie le subjonctif après les verbes qui expriment l’obligation, la volonté, la possibilité ou l’impossibilité, le désir ou le regret, la crainte, le doute.

Il faut que j’aie obtenu mon permis d’ici un mois.

C’est impossible que j’aie tout oublié.

Ma mère craignait que j’aie le mal du pays.

Sources

BLED, Édouard et Odette BLED (1992). Cours supérieur d’orthographe, Paris, Hachette, 288 p.

LAGANE, René (1995). Difficultés grammaticales, Paris, Larousse/Bordas, coll. « Livres de bord », 160 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.