Boite à outils

Feu (locutions du Québec)

 

Deux locutions, parmi les suivantes, ne s’emploient qu’au Québec et l’une des deux est un anglicisme. Quelles sont ces deux locutions?

A. À petit feu
B. En mettre sa main au feu
C. Être tout feu, tout flamme
D. Faire feu de tout bois
E. Passer au feu
F. Vente de feu

14 juillet 2004

Réponse

E. Passer au feu et F. *vente de feu sont des locutions employées au Québec, mais *vente de feu est un anglicisme, et passer au feu est du registre familier.

Voici la signification de ces locutions.

À petit feu : « lentement. » Je pars avant qu’on me fasse mourir à petit feu.
En mettre sa main au feu : « avoir la conviction, être sûr. » Cette fois, il va gagner, j’en mettrais ma main au feu.
Être tout feu, tout flamme : « être plein d’enthousiasme. » Au début du projet, elle était tout feu, tout flamme.
Faire feu de tout bois : « utiliser toutes les possibilités. » On dit aussi faire flèche de tout bois. Il a obtenu ce qu’il voulait, car il a toujours su faire feu de tout bois.
Passer au feu : « être victime d’un incendie. » Cette expression s’emploie au Québec dans la langue familière. Mes parents ont passé au feu l’an dernier. Forme correcte : Mes parents ont été victimes d’un incendie l’an dernier.
*Vente de feu : anglicisme employé au Québec, calque de fire sale. Cette locution doit être remplacée par : solde après incendie. Jeudi, il y aura un grand solde après incendie à cette boutique.

Sources

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d'Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.