Capsules linguistiques

Aider

 

Doit-on dire : « Lorsque nos voisins ont déménagé, nous leur avons aidé. » ou « Lorsque nos voisins ont déménagé, nous les avons aidés. »?

8 novembre 2004

 

Réponse

« Lorsque nos voisins ont déménagé, nous les avons aidés. »

À retenir

Le verbe aider au sens de « assister, seconder »

On aide quelqu’un (complément direct). La tournure *aider à quelqu’un (complément indirect) est considérée comme vieillie ou régionale. Ainsi, on dira :

J’ai aidé mon frère.
Je l’ai aidé.

et non :

*J’ai aidé à mon frère.
*Je lui ai aidé.

Jean a aidé ses enfants à comprendre le film.
Jean les a aidés à comprendre le film.

 et non :

*Jean a aidé à ses enfants à comprendre le film.
*Jean leur a aidé à comprendre le film.

Le verbe aider au sens de « contribuer à »

Lorsqu’il signifie « contribuer à », le verbe aider est suivi d’un complément indirect désignant une chose.

Ces dons aideront à l’avancement des travaux.

Le verbe aider à la forme pronominale

S’aider peut avoir le sens de « s’entraider » ou de « se servir de ».

Ils se sont aidés l’un l’autre au cours de cette épreuve.
Ma grand-mère s’aide d’une loupe pour lire le journal.

Sources

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

PÉCHOIN, Daniel (dir.) (2001). Dictionnaire des difficultés du français, conseiller éditorial Bernard Dauphin, Paris, Larousse/VUEF, xxviii-659 p.

Index des capsules

 

 

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.