Boite à outils

Autant

 

Dans deux de ces phrases, l'expression soulignée est un anglicisme. Sauriez-vous les trouver?

  1. Il est très malade, mais il n’a pas cessé de fumer pour autant.
  2. Nous contribuerons à ce projet en autant que notre emploi du temps nous le permette.
  3. Ce film m’intéresse d’autant plus qu’il se passe dans une région que je viens de visiter.
  4. Pour autant que je m’en souvienne, elle n’a pas réussi à atteindre la finale du tournoi.
  5. En autant que je suis concerné, il a bien fait d’abandonner ce projet.

14 septembre 2012

Réponse

Phrase 2

La phrase aurait dû s’écrire ainsi : Nous contribuerons à ce projet pour autant que notre emploi du temps nous le permette, ou dans la mesure où notre emploi du temps nous le permettra. En autant que est un calque de l’anglais « in as much as ».

Phrase 5

En autant que je suis concerné est aussi un calque de « as far as I’m concerned » et devrait être remplacé par À mon avis, En ce qui me concerne, Quant à moi ou encore Pour ma part.

À retenir

Pour autant, non suivi de que, signifie « cependant, malgré cela » et s’emploie dans des phrases négatives, comme dans la phrase 1.

D’autant plus que signifie « dans la mesure où, pour la raison que » et dénote un lien entre deux éléments d’une phrase : dans la phrase 3, il y a un rapport entre l’intérêt pour le film et le lieu où il se passe. On trouve aussi d’autant moins que :

 

Il dut se traîner pour aller voir ce film, qui l’intéressait d’autant moins que son réalisateur lui était immensément antipathique.


Pour autant que signifie aussi « dans la mesure où », mais il comporte une restriction : le fait énoncé dans la phrase 4 n’est pas tout à fait certain. La locution s’emploie généralement avec le subjonctif, notamment dans Pour autant que je sache…

N.B. Autant comme autant, qui signifie « tant et plus », est un québécisme. Son emploi est familier.

 

On a beau lui répéter autant comme autant de faire attention, il n’en fait qu'à sa tête!

Sources

HANSE, Joseph et Daniel BLAMPAIN (2005). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 5e éd., Bruxelles, De Boeck, 649 p.

LAGANE, René (1995). Difficultés grammaticales, Paris, Larousse/Bordas, 160 p. 

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.