Boite à outils

Ballade / balade

 

Dans les phrases suivantes, choisissez la forme appropriée entre crochets.

  • Quand vient le beau temps, nous aimons bien partir en [balade, ballade].
  • Te souviens-tu de cette chanson populaire, La [balade, ballade] des gens heureux?

25 février 2015

Réponse

  1. Quand vient le beau temps, nous aimons bien partir en balade.
  2. Te souviens-tu de cette chanson populaire, La ballade des gens heureux?

À retenir

La ballade est une pièce musicale ou une forme de poème, alors qu’une balade est une promenade sans but.

Les dictionnaires historiques nous apprennent que ces deux mots ont la même origine. Pourquoi, alors, s’écrivent-ils différemment? Il y a d’abord eu des « chansons à danse, petits poèmes chantés », appelés balades à la fin du XIIIe siècle, ballades au XVIe siècle. L’orthographe française n’était pas encore fixée, et la forme définitive du mot rappelle les ballada (déviré de ballar, « danser ») que chantaient et dansaient les troubadours provençaux.

Voilà donc pour la ballade poétique et musicale! Quel est le rapport avec la promenade? Ce sont les troubadours et les jongleurs qui sont à l’origine de ce glissement : ils allaient de village en carrefour pour chanter et danser… Au XVIIe siècle, balader, dans la forme ancienne avec un seul « l », était un terme d’argot signifiant « aller en mendiant ». Au XVIIIe, le mot a perdu sa connotation péjorative pour nous amener au sens moderne du verbe, qui s’emploie aussi, maintenant, à la forme pronominale :

J’aime me balader dans les quartiers animés de la ville.

Ce verbe a donné naissance au nom balade désignant la promenade elle-même. D’autres formes en sont dérivées, desquelles on retiendra, notamment, le nom baladeur (pour lecteur MP3 portable).

Source

REY, Alain (dir.) (1998). Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaire Le Robert, xvi-1381 p. (t.1), 2909 p. (t. 2), 4304 p. (t. 3).

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.