Boite à outils

Ban / banc

 

Dans quelle locution, parmi les suivantes, a-t-on confondu les homophones ban et banc?

  1. Des bancs de neige.
  2. Publier les bancs.
  3. Un banc de poissons.
  4. Mettre au ban de la société.

18 janvier 2007

Réponse

Dans la locution B. publier les bancs, on a confondu bancs avec bans. Il fallait écrire publier les bans.

À retenir

Les principales significations du nom ban :

Anciennement, le nom ban désignait « une proclamation officielle, publique de quelque chose, en particulier d’un ordre, d’une défense ». Aujourd’hui, il désigne « une proclamation solennelle d’un futur mariage à l’église ».

Ils ont fait publier les bans, ils se marieront dans un mois.

Le mot ban peut signifier aussi « une condamnation à l’exil » (un bannissement), d’où mettre au ban, comme dans les expressions mettre quelqu’un au ban de la société, mettre un pays au ban des nations, qui signifient « le déclarer indigne, le dénoncer au mépris public ».

Il a été accusé de corruption et on l’a mis au ban de la société.

Les principales significations du nom banc :

Le nom banc peut désigner un long siège.

Je me souviens des anciens bancs d’école.

L’expression être au banc des accusés vient de cette signification.

Par extension, le nom banc a le sens de « bâti, assemblage de montants et de traverses », comme dans les expressions banc de menuisier, banc de tourneur. De même, un banc d’essai est « un bâti sur lequel on monte des moteurs ou des machines pour les éprouver », d’où l’expression mettre au banc d’essai qui a le sens de « mettre à l’épreuve ».

Finalement, le nom banc désigne « une accumulation de quelque chose ».

Les bancs de poissons sont moins nombreux qu’avant.

Le navire a frappé un banc de sable.

C’est en ce sens qu’on retrouve le québécisme banc de neige.

Notons que *banc de scie est un anglicisme (bench saw) pour plateau de sciage, de même que *sur le banc (en parlant d’un jugement), pour sans délibéré.

Sources

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.