Boite à outils

Dépendant

 

Dans deux des phrases suivantes, l’emploi du mot dépendant est un anglicisme. Quelles sont ces phrases?

  1. Il est devenu dépendant de cette drogue en très peu de temps.
  2. On paie moins d’impôts quand on peut inscrire des dépendants sur sa déclaration de revenus.
  3. Je prendrai ma décision dépendant des circonstances.
  4. Sa guérison dépendant de la qualité des soins qu’il recevra, il faudra bien entourer ce malade.

26 septembre 2012

Réponses

Phrase 2

On paie moins d’impôts quand on peut inscrire des personnes à charge sur sa déclaration de revenus.

Phrase 3

Je prendrai ma décision selon les, en fonction des circonstances.

À retenir

En français, le mot dépendant est un adjectif signifiant « qui est soumis, qui est tributaire ou sous la dépendance de quelque chose ou de quelqu’un ». Il est donc correctement employé dans la phrase 1. On pourrait aussi écrire :

 

Je crains les maladies graves qui me rendraient dépendante de mon entourage.

Employé comme nom, dépendant est un anglicisme (de dependant) et doit être remplacé par personne à charge.

La locution prépositionnelle *dépendant de, dans la phrase 3, est un calque de l’anglais depending on. Elle doit être remplacée par selon ou en fonction de.

Le mot dépendant peut aussi être employé comme verbe, dans la forme d’un participe présent invariable, comme dans la phrase 4.

Attention

Les locutions dépendamment de et dépendamment que, employées dans le sens « selon ou suivant », se rencontrent souvent au Québec. Elles sont considérées comme familières et ne sont pas attestées par tous les ouvrages de référence.

 

Pour nos vacances, on va essayer d’aller dans le Sud, dépendamment du prix des billets d’avion.
Dépendamment qu’on ira en vacances ou pas, on aura plus ou moins d’argent pour rénover l’appartement.

L’adverbe dépendamment a existé au XVIIe siècle, déjà rarement employé à cette époque. C’est probablement la raison pour laquelle certains considèrent son emploi actuel comme un archaïsme. La plupart des grammairiens, cependant, pensent qu’il s’agit plutôt d’un autre calque de l’anglais depending on. Archaïsme, terme familier ou anglicisme, on aurait sans doute intérêt à l'éviter.

Notons enfin que l’adverbe indépendamment, attesté lui aussi depuis le XVIIe siècle, a donné naissance à la locution indépendamment de, « en plus de, de surcroît », ou encore « de manière indépendante, sans tenir compte de », courant en français moderne et tout à fait correct.

 

Il a d’autres revenus, indépendamment de son salaire.
La direction a adopté la résolution, indépendamment des réticences du comité.

Sources

CHOUINARD, Camil (2001). 1300 pièges du français parlé et écrit au Québec et au Canada, Montréal, Libre expression, 315 p. 

GREVISSE, Maurice et André GOOSSE (2008). Le bon usage, 14e éd., Bruxelles, De Boeck & Larcier,  1600 p.

Le Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2011), nouvelle éd. millésime 2013, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

REY, Alain (dir.) (1998). Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaire Le Robert, xvi-1381 p. (t.1), 2909 p. (t. 2), 4304 p. (t. 3).

ROUX, Paul (2004). Lexique des difficultés du français dans les médias, s. l., La Presse, 288 p. 

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.