Boite à outils

Pareil

 

Certaines de ces phrases comportent une erreur dans l’emploi du mot souligné. Trouvez lesquelles.

  1. Elle me rappelle sa mère : la couleur de leurs yeux est vraiment pareille.
  2. Seulement ce matin, j’ai vu deux personnes qui avaient un manteau pareil que le mien!
  3. Le petit regarde son grand frère et, évidemment, il veut faire pareil
  4. On a eu beau lui expliquer tant et plus comment faire ses tâches, il se trompe pareil!

18 octobre 2012

Réponse

Seule la première phrase est correcte. Voici comment il aurait fallu écrire les autres phrases :

Phrase 2

Seulement ce matin, j’ai vu deux personnes qui avaient un manteau comme le mien!

Phrase 3

Le petit regarde son grand frère et, évidemment, il veut faire la même chose

Phrase 4

On a eu beau lui expliquer tant et plus comment faire ses tâches, il se trompe quand même!

À retenir

Pareil  est un adjectif signifiant « semblable, équivalent, identique ». Il est bien employé dans la phrase 1. Lorsqu’il est employé comme adjectif, pareil est utilisé correctement.

Dans la phrase 2, il y a corrélation entre deux éléments de la phrase (les manteaux de deux personnes et le mien); dans ce contexte, *pareil que est à éviter et doit être remplacé par comme ou pareil à (dans un style plus soutenu). Il faut aussi éviter absolument *pareil comme qu’on entend fréquemment au Québec :

 

Ton manteau est * pareil comme le mien!
Ton manteau est pareil au mien, identique au mien, etc.
Nos manteaux sont pareils!

L’emploi de pareil dans des fonctions d’adverbe, comme dans les phrases 3 et 4, est familier et devrait être évité en langue correcte.

Attention

On entend souvent des phrases comme celle-ci :

 

On dit que les flocons de neige ont une structure unique, qu’il n’y en a pas *un pareil; je me demande si c’est vrai.

On comprend de quoi il est question, mais la construction n’a pas de sens et devrait être corrigée ainsi :

 

On dit que les flocons de neige ont une structure unique, qu’il n’y en a pas deux pareils

Sources

COLIN, Jean-Paul (1993). Dictionnaire des difficultés du français, Paris, Le Robert, xv-623 p. 

GIRODET, Jean (1997).  Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, Paris , Larousse-Bordas, 896 p. 

HANSE, Joseph et Daniel BLAMPAIN (2005). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 5e éd., Bruxelles, De Boeck, 649 p.

Le Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2011), nouvelle éd. millésime 2013, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.