Boite à outils

Partager

 

Le verbe partager est mal utilisé dans l’une des phrases suivantes. Savez-vous laquelle?

  1. Je partage votre avis : ce rapport est insatisfaisant.
  2. L’héritage sera partagé entre les ayants droit.
  3. Il a tenu à partager son repas avec moi.
  4. Votre témoignage était très émouvant : merci de nous l’avoir partagé.

24 novembre 2012

Réponse

Phrase 4

Votre témoignage était très émouvant : merci de nous en avoir fait part.

À retenir

Attention à la construction du verbe partager avec ses compléments.

Partager peut signifier « diviser un ensemble en deux parts ou plus en vue de les distribuer », comme dans partager un gâteau, un héritage, des bénéfices, etc. Si la personne qui partage ne conserve rien pour elle-même, le verbe se construit avec entre; si elle en conserve une partie, le verbe sera suivi de la préposition avec.

Avant de déménager, ma sœur a partagé ses meubles superflus entre ses enfants.
L’héritage a été partagé entre les ayants droit.
J’ai partagé mon dessert avec Marie.

 


Le verbe peut aussi vouloir dire « prendre part à », comme dans partager les ennuis, les préoccupations de quelqu’un. Cependant, s’il est question de communiquer avec une personne ou un groupe de personnes, comme dans la phrase 4, on dira raconter, faire part de, communiquer, etc., plutôt que partager (sans doute de l’anglais to share a secret).

Sources

FOREST, Constance et Denise BOUDREAU (1998). Le Colpron. Le dictionnaire des anglicismes, 4e éd., Montréal, Beauchemin, xiii-381 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Banque de dépannage linguistique, [En ligne], [http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=partager], (date de consultation : 24 novembre 2012).

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.