Boite à outils

Prétexte

 

Indiquez quelles phrases contiennent une erreur associée à l’emploi du mot prétexte et proposez une correction.

  1. Jour après jour, Robert invente de faux prétextes pour s’absenter du travail.
  2. La collecte s’est faite sous un faux prétexte : l’argent recueilli par les deux équipes n’a jamais été versé à la cause prévue.
  3. Sa sœur a trouvé cette fois encore un fort mauvais prétexte pour nous convaincre qu’elle ne pourrait pas nous accompagner à la conférence!
  4. Sous prétexte d’avoir des enfants à la maison, ma cousine ne sort plus avec son groupe d’amis comme auparavant.

21 octobre 2012

Réponse

Phrase 1

Jour après jour, Robert invente de *faux prétextes pour s’absenter du travail.

Correction : Jour après jour, Robert invente des prétextes pour s’absenter du travail.

Phrase 2

La collecte s’est faite *sous un faux prétexte : l’argent recueilli n’a jamais été versé à la cause prévue.

Correction : La collecte s’est faite frauduleusement : l’argent recueilli par les deux équipes n’a jamais été versé à la cause prévue.

À retenir

 

Le prétexte que tu as trouvé est assez astucieux.
Elle a invoqué un nouveau prétexte cette fois.

 

Sous le prétexte (ou sous le faux motif) de ne pouvoir marcher sur sa jambe droite depuis son opération au genou, maman ne se lève qu’une fois par jour de son fauteuil. Je suis certaine que son chirurgien ne lui a pas fait une telle recommandation, au contraire!

Attention

La locution être prétexte à signifie « être l’occasion de ». Dans un emploi avec un sujet pluriel, il faut savoir que le mot prétexte peut rester invariable ou s’accorder, selon que l’on considère la locution comme figée ou non.

 

Les voyages sont prétexte (ou prétextes) à de belles rencontres.

Sources

COLIN, Jean-Paul (1993). Dictionnaire des difficultés du français, Paris, Le Robert, xv-623 p. 

DULONG, Gaston (1999). Dictionnaire des canadianismes, Sillery (Québec), Septentrion, xix-549 p. 

FOREST, Constance et Denise BOUDREAU (1998). Le Colpron. Le dictionnaire des anglicismes, 4e éd., Montréal, Beauchemin, xiii-381 p.

Le Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2011), nouvelle éd. millésime 2013, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.