Boite à outils

Référer / se référer

 

Dans les phrases suivantes, l’emploi du verbe référer ou se référer est fautif. Corrigez ces phrases.

  1. La définition, sur le site, se réfère à celle d’un dictionnaire imprimé concurrent.
  2. Les employés doivent référer au site du service d’impression pour avoir le mode d’emploi du nouvel appareil.
  3. Le conférencier s’est référé au tableau 8 sans en faire la projection, ce qui a dérouté le public.
  4. Pierre s’en réfère à son patron trois fois par jour; il n’est pas assez autonome.
  5. L’infirmière a référé au docteur Lachapelle une patiente en crise.

20 septembre 2012

Réponses / À retenir

  1. La définition, sur le site, réfère à celle d’un dictionnaire imprimé concurrent.
    • Référer à a le sens de se rapporter à, renvoyer à, en parlant d’une notion, d’un objet, etc. Le sujet du verbe, dans ce sens, n’est pas humain, précise J.-P. Colin.

    Cette note réfère à la plus ancienne version répertoriée du conte traditionnel.

    • La forme pronominale se référer à signifie se reporter à, recourir à.

    Je me réfère à (et non *Je réfère à) votre dernière lettre.

  2. Les employés doivent consulter le site du service d’impression pour avoir le mode d’emploi du nouvel appareil.
    • Référer à au sens de consulter est un anglicisme.
  3. Le conférencier a fait référence au tableau 8 sans en faire la projection, ce qui a dérouté le public.
    • Se référer au sens de faire allusion à, faire référence à, faire état de, mentionner, parler de est un anglicisme.
  4. Pierre en réfère à son patron plusieurs fois par jour; il n’est pas assez autonome.
    • En référer à veut dire faire appel à quelqu’un (pour lui soumettre une question, par exemple), faire rapport, en appeler.

    Le détective doit en référer à son supérieur pour être autorisé à poursuivre son enquête sans mandat de perquisition.

    • S’en référer à est à éviter. Cette forme résulte en fait de la confusion de en référer à et de se référer à
  5. L’infirmière a dirigé vers le docteur Lachapelle une patiente en crise.
    • Référer à au sens de adresser, diriger vers, envoyer, confier, transmettre est un anglicisme.

    Le dossier sera transmis ou confié (et non *référé) au directeur.

Attention

La forme référant à est une impropriété si on la substitue aux formes à la suite de, en réponse à ou pour faire suite à.         

 

À la suite de (et non*Référant à) la rencontre, nous avons opté pour la fermeture.
En réponse à (et non *Référant à) votre lettre du 15 janvier, je vous invite à poser votre candidature au poste de conseiller.

Sources

COLIN, Jean-Paul (1993). Dictionnaire des difficultés du français, Paris, Le Robert, xv-623 p. 

GIRODET, Jean (1997).  Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, Paris, Larousse-Bordas, 896 p. 

HANSE, Joseph et Daniel BLAMPAIN (2005). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 5e éd., Bruxelles, De Boeck, 649 p.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d'Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Banque de dépannage linguistique, [En ligne], [http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1524], (date de consultation : 20 septembre 2012).

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.