Boite à outils

Saupoudrer

 

Trouvez l’erreur d’orthographe qui s’est glissée dans le texte suivant.

Préparer une pâte feuilletée et y déposer la compote de fruits. Faire cuire le tout pendant une heure à 180 °C. Sortir du four, laisser refroidir et soupoudrer de sucre d’érable.

13 avril 2006

Réponse

L’erreur est  *soupoudrer

Il aurait fallu écrire saupoudrer de sucre d’érable

À retenir

Le verbe saupoudrer vient de sau (sel), et de poudrer, et voulait dire à l’origine « couvrir d’une couche de sel ». La forme sau- se retrouve aussi dans des mots comme sauce (signifiant à l’origine une préparation salée), saucisson (préparation de viande salée) et saumure (liquide de conservation d’aliments salés), entre autres.

Aujourd’hui, le verbe saupoudrer signifie « couvrir quelque chose d’une légère couche d’une substance pulvérulente » (en poudre).

Des fruits saupoudrés de sucre. Un biscuit saupoudré de farine.

Ce verbe peut aussi avoir le sens figuré de « parsemer, répandre un peu partout sur, dans quelque chose ».

Son exposé est saupoudré d’anecdotes comiques.

Le verbe saupoudrer peut aussi signifier « attribuer à de très nombreux bénéficiaires (des crédits minimes ou des moyens faibles) au lieu d’affecter le budget à quelques postes prioritaires ».

Le gouvernement saupoudre les subventions.

Sources

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Le Grand Robert de la langue française (2001), 2e éd., sous la dir. d'Alain Rey, Paris, Le Robert/VUEF, 6 vol.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.