Boite à outils

Sceptique / septique

 

Dans les phrases suivantes, choisissez la forme appropriée entre crochets.

Je suis [sceptique, septique] quant à l’honnêteté de cet entrepreneur. Je crois qu’on devrait chercher quelqu’un d’autre pour faire l’installation de la nouvelle fosse [sceptique, septique].

20 septembre 2012

Réponse

Je suis sceptique quant à l’honnêteté de cet entrepreneur. Je crois qu’on devrait chercher quelqu’un d’autre pour faire l’installation de la nouvelle fosse septique.

À retenir

Ces deux mots, sceptique et septique, sont entrés dans la langue à la même époque, soit au XVIe siècle. Le mot sceptique vient du grec skeptikos, signifiant « qui observe, qui réfléchit », alors que septique est passé du grec au latin avant d’être emprunté par le français : septicus signifiait « qui putréfie ».

Le mot sceptique, adjectif ou nom, ainsi que son dérivé scepticisme, réfère au doute, au refus d’admettre sans examen critique.

 

Comme beaucoup de gens, je suis très sceptique devant un discours qui me semble ésotérique.
Les explications confuses des politiciens ont suscité dans la population un réel scepticisme.


Depuis Pasteur, l’adjectif septique désigne « ce qui produit l’infection ». Le mot a donné naissance à quelques dérivés dont les plus connus sont antiseptique, adjectif et nom, l’adjectif aseptique, le verbe aseptiser et le nom aseptisation, utilisés essentiellement dans la langue médicale.

 

On devrait toujours avoir une lotion antiseptique dans sa pharmacie.
Ces opérations sont pratiquées dans un milieu aseptique.
Les instruments chirurgicaux doivent être systématiquement aseptisés.

Sources

REY, Alain (dir.) (1998). Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaire Le Robert, xvi-1381 p. (t.1), 2909 p. (t. 2), 4304 p. (t. 3).

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.