Boite à outils

Suffixe –ade

 

On trouve le suffixe –ade, emprunté aux langues romanes méridionales, dans huit des dix mots de la liste suivante. Quels sont les deux intrus?

  1. baignade
  2. bastonnade
  3. cotonnade
  4. galopade
  5. noyade
  6. oeillade
  7. orangeade
  8. pléiade
  9. rigolade
  10. triade

22 mars 2006

Réponse

H. pléiade

J. triade

À retenir

Emprunté à l’espagnol (–ada), à l’italien (–ata) et au provençal (–ado), ce suffixe sert à former des noms collectifs, des noms indiquant un produit, exprimant une action ou le résultat d’une action.

 

Dans les mots dérivés directement du latin, le suffixe –atam est devenu, avec le même sens, –ée, comme dans couvée, fessée, bouchée, etc.

Les mots décade, myriade, pléiade et triade, pour leur part, sont dérivés du grec.

En astronomie, le mot Pléiades (avec majuscule) désigne les six étoiles (sept dans l’Antiquité) qui forment un groupe dans la constellation du Taureau. En littérature, il désigne un groupe de sept grands poètes français de la Renaissance (Ronsard, du Bellay, Baïf, Belleau, Jodelle, Dorat, Pontus de Tyard).

Avec une minuscule, le mot désigne simplement un groupe important de personnes, généralement remarquables : « une pléiade d’artistes ».

Sources

Le Grand Robert de la langue française (2001), 2e éd., sous la dir. d'Alain Rey, Paris, Le Robert/VUEF, 6 vol.

GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.