Boite à outils

Tel / tel quel

 

Dans les phrases suivantes, choisissez la forme appropriée entre crochets.

  1. Je ne comprends pas pourquoi on a publié une [tel, telle] ânerie!
  2. L’information doit être claire : les tests auront toujours lieu à [tel, telle] heure, à [tel, telle] endroit.
  3. Les petits enfants, [tels, telles] de véritables éponges, apprennent très facilement.
  4. Ces projets de loi ne pourront être adoptés [tel quel, tels quels].

14 novembre 2012

Réponse

  1. Je ne comprends pas pourquoi on a publié une telle ânerie!
  2. L’information doit être claire : les tests auront toujours lieu à telle heure, à tel endroit.
  3. Les petits enfants, telles de véritables éponges, apprennent très facilement.
  4. Ces projets de loi ne pourront être adoptés tels quels.

À retenir

Quand l’adjectif tel est employé seul (sans que), la règle à retenir est qu’il s’accorde avec le nom qui le suit (contrairement à tel que qui s’accorde avec ce qui précède).

Dans un contexte comme celui de la phrase 3, certains grammairiens considèrent comme acceptable l’accord de l’adjectif avec le nom qui précède, mais recommandent l’accord avec celui qui suit, c’est-à-dire avec le nom qui sert de point de comparaison (ici, éponges).

Pour sa part, l’expression tel quel peut précéder ou suivre le nom ou le pronom avec lequel elle s’accorde, selon la construction de la phrase où elle se trouve. Dans notre exemple, tels quels termine la phrase, mais aurait pu l’introduire : Tels quels, ces projets de loi…

Sources

HANSE, Joseph et Daniel BLAMPAIN (2005). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 5e éd., Bruxelles, De Boeck, 649 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Banque de dépannage linguistique, [En ligne], [http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1588], (date de consultation : 16 août 2012).

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.