Boite à outils

Tout dans des locutions

 

Dans la liste suivante, trouvez les locutions qui devraient s’écrire au pluriel.

  1. À tout égard
  2. À toute fin utile
  3. À tout hasard
  4. À tout propos
  5. De tout temps
  6. En toute lettre
  7. À tout âge
  8. De toute pièce
  9. Tout compte fait
  10. Tout yeux tout oreilles

9 octobre 2012

Réponse

Phrase 1

À tous égards : C’est à tous égards la meilleure solution.

Phrase 2

À toutes fins utiles : À toutes fins utiles, je vous transmets le compte rendu de la dernière réunion.

Phrase 6

En toutes lettres : On l'a fait ajouter au contrat en toutes lettres.

Phrase 8

De toutes pièces : Cette histoire a été inventée de toutes pièces pour discréditer le candidat

À retenir

Le mot tout (tous, toutes) est très présent dans la langue française, où il peut être pronom (toutes ont signé la pétition), substantif (le tout et les parties), déterminant indéfini (tous les hommes sont mortels), adverbe (ils sont tout déchirés).

À titre de déterminant indéfini, il se trouve dans un grand nombre de locutions. Dans celles-ci, tout peut avoir le sens de l’intégralité (d’un espace, d’un volume, d’une durée, etc.), comme dans de toute éternité, marquer la totalité d’un ensemble, comme dans à toutes fins utiles, à toutes jambes, ou encore désigner l’étendue d’une distribution, comme dans à tout âge, souvent avec le sens de « n’importe quel ».

Dans certaines de ces locutions, l’emploi du singulier ou du pluriel s’impose par le sens : à tout âge, à tout hasard, à toute vitesse, en toute liberté, à toutes jambes, de toutes pièces, tous feux éteints, toutes voiles dehors, etc. Ce n’est cependant pas toujours le cas, ce qui porte à vérifier dans les ouvrages de référence. Malheureusement, si l’on cherche une certitude, on risque la déception…

Pour environ 80 locutions recensées chez plusieurs grammairiens, il y a consensus sur une petite  soixantaine : 35 locutions s’emploieraient toujours au singulier, 10 toujours au pluriel, et 14 seraient variables « selon le sens et le contexte ». Quant aux 20 locutions restantes, les vues divergent, certains déclarant l’une ou l’autre toujours au singulier alors que d’autres les attestent au singulier et au pluriel, parfois avec une prédominance du singulier, etc.

Voici une liste des locutions les plus courantes faisant consensus. Les locutions acceptant le singulier et le pluriel figurent dans les deux colonnes, pour faciliter le repérage. Si la locution qu’on cherche ne s’y trouve pas, c’est soit qu’elle ne fait pas consensus quant à son emploi au singulier ou au pluriel, soit qu’elle ne figure que dans une seule des sources consultées.


Singulier

Pluriel

À tout âge

 

À tout bout de champ

 

À tout coup

À tous coups

 

À tous égards

À tout hasard

 

À tout point de vue

À tous points de vue

À tout prix

 

À tout venant

À tous venants

À toute allure

 

À toute épreuve

 

 

À toutes fins utiles

 

À toutes jambes

À toute vitesse

 

Contre toute attente

 

De tout cœur

 

De tout côté

De tous côtés

De toute éternité

 

De toute évidence

 

De toute façon

De toutes façons

De toute manière

De toutes manières

De toute nature

 

De toute part

De toutes parts

 

De toutes pièces

En tout et pour tout

 

En tout genre

En tous genres

En tout sens

En tous sens

En toute amitié

 

En toute chose

En toutes choses

En toute franchise

 

En toute hâte

 

 

En toutes lettres

En toute liberté

 

En toute simplicité

 

Pour tout renseignement

Pour tous renseignements

Pour toute raison

Pour toutes raisons

Selon toute apparence

 

 

Tous azimuts

Tout feu tout flamme

 

 

Tous feux éteints

Tout un chacun

 

Tout yeux tout oreilles

 

 

Toutes choses égales par ailleurs

Toute sorte de

Toutes sortes de

 

Toutes voiles dehors

Attention

Dans les locutions 1 à 9 de la question de départ, tout est déterminant indéfini. Dans la locution 10, tout yeux tout oreilles, qui signifie « très attentif », tout est adverbe et ne s’accorde ni en genre ni en nombre. C’est le cas aussi pour tout ouïe, qui a le même sens, et pour tout feu tout flamme, « passionné ».

 

Elles étaient tout ouïe. Elles étaient tout yeux tout oreilles.

Sources

ATILF, CNRS ET UNIVERSITÉ DE LORRAINE, Le trésor de la langue française informatisé, [En ligne], [http://atilf.atilf.fr/], (date de consultation : 14 septembre 2012).

GIRODET, Jean (1997).  Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française, Paris , Larousse-Bordas, 896 p. 

GREVISSE, Maurice et André GOOSSE (2008). Le bon usage, 14e éd., Bruxelles, De Boeck & Larcier,  1600 p. 

HANSE, Joseph et Daniel BLAMPAIN (2005). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 5e éd., Bruxelles, De Boeck, 649 p.

KANNAS, Claude (2012). BESCHERELLE. Dictionnaire des difficultés du français. Montréal, Hurtubise, 664 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Banque de dépannage linguistique, [En ligne], [http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=expressions+avec+tout], (date de consultation : 6 septembre 2012).

VILLERS, Marie-Èva de (2009). Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1707 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.