Boite à outils

Comité consultatif et conseiller juridique

Tiré des Observations grammaticales et terminologiques de Madeleine Sauvé, fiche n° 44, novembre 1975, mise à jour 2002

La langue de l’administration utilise volontiers les calques de l’anglais *comité aviseur et *aviseur légal. Il s’agit là d’exemples de franglais. De fait, ces expressions doivent leur survie à l’influence de l’anglais « advisory committee » et « legal advisor ». Employé au Moyen Âge, le mot français aviseur est depuis longtemps sorti de l’usage : il est donc considéré aujourd’hui comme inexistant et ne figure dans aucun dictionnaire courant.

On remplacera le calque *comité aviseur par l’expression comité consultatif et le calque *aviseur légal par l’expression conseiller juridique.

Comité consultatif

Un comité consultatif a le mandat de donner son avis sur telle ou telle question, sans avoir le droit d’en décider.

Le sens du mot consultatif n’est en rien restrictif par rapport à celui que l’on voudrait donner au terme *aviseur, puisque le terme consultatif signifie proprement « qui est constitué pour donner des avis mais non pour décider » (NPR).

Le comité consultatif de grammaire et de terminologie se réunit toutes les semaines en vue de faire ses recommandations sur les sujets dont l’étude est en cours.

Conseiller juridique

Le calque de l’anglais *aviseur légal peut facilement être corrigé par les expressions bien françaises conseiller juridique, avocat-conseil ou conseil juridique.

Notons que l’utilisation du terme conseil déborde le cadre juridique, puisqu’il existe des conseils dans tous les champs de compétence.

Entendu dans cette acception du mot, un conseil est un expert, un spécialiste, homme ou femme, qui assiste une autre personne « dans la direction de ses affaires » (NPR). Le terme est masculin (Péchoin et Dauphin, p. 129).

Quand le nom conseil est apposition d’un autre nom, les deux mots sont joints par un trait d’union et prennent tous deux la marque du pluriel, s’il y a lieu.

Maryse est conseil en organisation touristique.

Une firme d’ingénieurs-conseils a été retenue afin d’étudier le projet de construction de l’autoroute 65.

Ajoutons qu’en droit, le conseil juridique ou l’avocat-conseil est un spécialiste qui non seulement donne des consultations, mais aussi rédige des actes juridiques pour ses clients (NPR).

Bibliographie

VILLERS, Marie-Éva de (2003). Multidictionnaire de la langue française, 4e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxv-1542 p.

Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (2006), 40e édition, nouvelle éd. refondue, texte rem. et ampl. sous la dir. de Josette Rey-Debove et d'Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, xlii-2837 p.

PÉCHOIN, Daniel (dir.) (2001). Dictionnaire des difficultés du français, conseiller éditorial Bernard Dauphin, Paris, Larousse/VUEF, xxviii-659 p.

Boite à outils

© Centre de communication écrite, 2010. Communiquez avec nous.